Le Lyon a rugi.

À Lisbonne, Lyon et City s’affrontaient pour s’offrir le dernier billet pour les demi-finales de la Champions League. Deux équipes loin d’être favorites pour le prochain match, face au Bayern Munich, qui a étrillé hier le Barça (8-2). Loin d’être favoris, les Lyonnais veulent tout donner pour offrir à la France son deuxième représentant en demi-finale de la Champions League. Les Citizens, eux, font office de têtes d’affiche dans ce match. Mais dans un match, surtout en Champions League, tout est remis à plat.

Cette première période aura montré une grosse bataille tactique, avec deux équipes qui jouent avec le ballon, vont vite, et ne s’observent pas. La vitesse de Raheem Sterling a pris en défaut, dès la 3e minute, le côté droit de la défense lyonnaise. L’international anglais est lancé dans le dos, et centre en retrait vers Gabriel Jésus. Mais Marçal est présent pour dégager en corner. Lyon prend le ballon, cherche des espaces et ne trouve pas : en face, City non plus. Et c’est là qu’un premier miracle a lieu : Marçal délivre le ballon pour Toko-Ekambi sur l’aile gauche. Le Camerounais parle dans le dos, mais est repris par un tacle d’Eric Garcia. Malheureusement pour le jeune Britannique, et heureusement pour les Lyonnais, le ballon atterit dans les pieds de Maxwell Cornet qui va crucifier Ederson à l’extérieur de la surface, très avancé. Le ballon atterit au ras du poteau, et permet à Lyon d’ouvrir le score (1-0, 24e). Surprise. Anthony Lopes est toujours présent sur sa ligne, match après match. Sur un centre de Cancelo, Lopes s’allonge pour dégager le ballon une première fois, puis une seconde fois en giclant dans les pieds de Sterling (31e). Et les Citizens accélèrent sur le côté gauche, avec Jesus qui décale Sterling. Ce dernier élimine les deux centraux lyonnais en feintant le tir, puis réalise un centre en retrait pour Rodri. Mais son tir est trop mou, et Lopes l’arrête en deux temps (43e). Et juste avant la pause, c’est De Bruyne qui essaye d’illuminer la soirée des Mancuniens : il réalise un sublime exter’ du gauche pour Sterling, qui contrôle et enchaîne par une frappe. Mais Cornet revient comme une bombe et se jette (45+2e). À la mi-temps, Lyon est devant (1-0).

La seconde période démarre comme la fin de la première, avec des Citizens qui poussent fort sans trouver la solution dans la défense lyonnaise, et des Lyonnais qui mettent le bus et essayent d’opérer en contre, en vain. La première étincelle est signée Kevin De Bruyne, toujours dangereux sur coup-franc. Aux vingt mètres, la frappe du milieu belge contourne le mur et Anthony Lopes doit se détendre sur sa droite pour boxer le ballon des poings (60e). Mais en étant à la rupture, le fil devait craquer. Il craquera à la 69e sur une énième attaque citizen : Jésus décale Sterling qui élimine Denayer à gauche de la surface. Sterling centre en retrait pour Kevin de Bruyne qui crucifie du pied droit d’un tir puissant Lopes (1-1, 69e). Tout est à refaire. Et on pensait que Lyon allait tout bonnement disparaître de ce quart de finale : Riyad Mahrez alerte Gabriel Jésus qui déclenche une frappe spontanée du droit. Lopes détourne en corner (73e).

Souvent critiqué, mais toujours présent lors de grands rendez-vous, Rudi Garcia aura une nouvelle fois illuminé la soirée du sport français. Il décide à la 75e de remplacer un Memphis Depay, totalement transparent, par un Moussa Dembele, souvent décisif devant Manchester City. Et quelle bonne idée ! Houssem Aouar réalise une très belle passe en profondeur pour Karl Toko-Ekambi, qui laisse passer le ballon entre ses jambes pour Moussa Dembele. Le Tricolore profite de la glissade de Laporte pour s’offrir un face-à-face avec Ederson. Il tente le pari osé de glisser le ballon entre les jambes du portier brésilien. Si sa jambe gauche touche le cuir, le ballon arrive au fond des filets. Et malgré l’intervention de la VAR pour un potentiel hors-jeu, le but est validé : Lyon bascule devant (2-1, 79e), moins de cinq minutes après avoir vu un penalty en leur faveur ne pas être sifflé. Une nouvelle fois, City essaye d’accélérer et de trouver les failles. En vain. Et même quand Raheem Sterling est trouvé juste devant les cages vides sur un centre en puissance au point de penalty par Jesus, les Dieux du football sont en faveur de Lyon : l’international anglais se rate totalement et envoie le ballon au-dessus de la cage d’un Lopes bien heureux (86e). Et la punition n’est pas immédiate pour les Citizens : sur l’action qui suit, Caqueret gratte un ballon et passe à Aouar. À l’entrée de la surface côté gauche, l’espoir français décoche une frappe qu’Ederson détourne sur sa gauche. Mais Moussa Dembele est présent, récupère le ballon dans ses pieds, puis crucifie City (3-1, 89e).

Et malgré un dernier coup-franc de De Bruyne bien boxé par Lopes (90+4e), Lyon va chercher son sésame pour les demi-finales de la Champions League à la surprise générale : contre tout, et contre tous, la France s’offre deux représentants en demi-finale de la plus grande Coupe d’Europe. Farmer League ?

Laisser un commentaire